Prévention

Retrouvez ci-dessous tous nos conseils de prévention solaire.

Opération de télédermatologie

Près de 400 médecins généralistes mobilisés dans des opérations de télé dermatologie dans 3 régions :

Les Hauts-de-France, l’Ile de France et la Corse participeront à la campagne de prévention et de dépistage des cancers de la peau.

C’est à l’initiative des dermatologues des régions concernées que ces opérations ont été mises en place, avec le soutien de l’ARS et de l’URPS de ces mêmes régions. Au cours de la semaine du 20 au 24 mai, si des patients pensent avoir une lésion suspecte, ils pourront se faire dépister par leur généraliste en plus du motif de leur consultation. En cas de lésion suspecte des photos seront envoyées en télémédecine à des dermatologues pour interprétation.

Les patients seront informés de la participation de leur médecin par voie d’affichage dans la salle d’attente.

S’examiner régulièrement

Il faut pratiquer une auto-surveillance très régulière. Plus on est familier avec sa peau, plus il est facile de repérer de nouvelles taches pigmentées ou des changements de ses grains de beauté.

Les visites régulières chez le dermatologue sont le moyen le plus sûr et efficace de prévenir et donc de guérir les cancers de peau.

Toutefois, ces visites peuvent être complétées par un auto-examen qu’il est utile de pratiquer régulièrement (au moins trois fois par an).

Chacun doit observer régulièrement ses grains de beauté et l’apparition de nouvelles lésions cutanées sur toutes les parties de son corps, de la tête aux pieds, et en connaître les principales modifications constituant autant de symptômes d’alerte. Il ne faut pas hésiter à utiliser un miroir pour s’observer ou à demander l’aide d’un proche pour regarder des zones inaccessibles.

Auto examen

La méthode ABCDE

Une lésion peut être jugée comme suspecte si elle présente un ou plusieurs des critères ABCDE ou toute autre anomalie.

Si le médecin traitant identifie une lésion suspecte, il adresse son patient en urgence à un dermatologue.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 6d038db5c597fb455e76.jpg.

Asymétrie

Forme non circulaire, avec deux moitiés qui ne se ressemblent pas.

Bords Irréguliers

Bords dentelés, mal délimités avec parfois une extension du pigment sur la peau autour de la tache.

Couleur non homogène

Présence de plusieurs couleurs (noir, bleu, marron, rouge ou blanc)

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 03a52bd1e8614e84119b.jpg.

Diamètre

Diamètre en augmentation, en général supérieur à 6mm.

Évolution

Toute tache qui change d’aspect rapidement (forme, taille, épaisseur, couleur) doit constituer un signe d’alerte.

Les différents types de cancers de la peau

Parmi les cancers de la peau, il faut principalement distinguer les cancers d’origine épithéliale (carcinome basocellulaire et carcinome épidermoïde) et les mélanomes. Les carcinomes sont les plus fréquents, y compris parmi tous les cancers de l’adulte ; les mélanomes sont les plus dangereux. L’incidence de tous ces cancers est croissante dans le monde.
Le mélanome cutané, tumeur maligne, représente 10% des cancers

Surveiller particulièrement votre peau si…

  • Vous avez la peau claire, les cheveux blonds ou roux et vous bronzez difficilement
  • Vous avez ou des membres de votre famille ont déjà eu un mélanome
  • Vous avez de nombreuses taches de rousseur
  • Vous avez reçu des coups de soleil sévères pendant l’enfance ou l’adolescence
  • Vous avez de nombreux grains de beauté (≥ 40)
  • Vous avez vécu longtemps dans un pays de forte exposition solaire
  • Vous avez des grains de beauté larges (+ de 5 mm) et irréguliers
  • Votre mode de vie (profession ou activité de loisirs) donne lieu à des expositions solaires intenses.

Protection solaire

Avant toute chose choisir si possible les horaires de sortie au soleil (Eviter l’exposition entre 12 et 16h).

Protection vestimentaire : elle est indispensable et primordiale.

Chapeau à large bord

Lunettes de soleil de catégorie CE 3 ou 4

Vêtements (plutôt foncés) à choisir selon les besoins de protection et l’activité pratiquée au soleil

Produit de protection solaire sur les parties découvertes

Adapté au phototype :

Celui-ci est déterminé par les caractéristiques physiques de l’individu :

Couleur de peau,

Couleur des yeux,

Couleur des cheveux.

6 phototypes existent, de 1 (très clair) à 6 (très foncé)

SPF 6 = protection faible
SPF 15 = protection moyenne
SPF 30 = haute protection
SPF 50+ = très haute protection
*SPF = Sun Protection Factor  (Indice de protection solaire)

Retrouvez l’échelle UV et les indices UV en temps réel sur l’application SoleilRisk

Bon à savoir

Indices 50+

Les indices 50 + ne sont pas des écrans totaux et ne protègent pas bien des UVA longs. Ils laissent passer 2% des UVB

Meilleure protection

La protection vestimentaire est à privilégier : Il faudrait un tube de 40g pour couvrir tout le corps à chaque application.

Zones à protéger

Il faut protéger encore mieux ce qui est perpendiculaire au soleil : crâne des hommes chauves, arête nasale, haut des oreilles, dos des pieds et les zones qui ont déjà reçu beaucoup de soleil et qui présentent des taches solaires : visage, épaules, haut du dos, décolleté, dos des mains.

Règles d’application d’un produit de protection solaire

  • Application 1⁄4 à 1⁄2 heure avant exposition, en quantité suffisante
  • Ne pas oublier les oreilles, la nuque, le nez, les mains et les pieds
  • Utiliser des produits récents, bien les reboucher après utilisation, les placer à l’ombre
  • Appliquer les produits en quantité : « Plutôt 2 couches qu’une ! »
  • Refaire une application toutes les 2 heures environ (même avec une formule Waterproof) ou après une baignade ou une transpiration excessive

Le logo UVA présent sur les produits garantit une protection efficace contre les UVA. L’étiquetage des produits comporte des chiffres qui représentent les facteurs de protection solaire (FPS ou SPF pour Sun Protector Factor). Ces chiffres permettent de classer les produits selon leur pouvoir protecteur. Il y a des facteurs de protection solaire pour les UVB et des facteurs de protection pour les UVA. Pour un produit donné, le rapport du facteur solaire UVB sur UVA doit être inférieur ou égal à 3. Ces facteurs sont déterminés expérimentalement pour des quantités définies de produit par unité de surface (2mg de produit par cm2 de peau).

SoleilRisk

Notre application permet d’obtenir les indices UV en temps réel par géolocalisation. Elle

permet notamment de sensibiliser les utilisateurs aux risques des rayons ultraviolets et de

mieux gérer son temps d’exposition au soleil.